Une fissure de 15 cm a été découverte dans la coque du LCS (littoral combat ship) Freedom. Le bâtiment a dû arrêter des essais à la mer le 12 février dernier et retourner à son port-base, San Diego, afin d’effectuer des réparations, a confirmé vendredi l’US Navy.

La fissure, située environ 1 mètre sous la ligne de flottaison au niveau d’une soudure entre 2 plaques d’acier de la coque, a permis à l’eau de mer d’envahir un espace vide du navire, selon le Naval Sea Systems Command. La voie d’eau a été contenue, et, à une vitesse réduite d’environ 8 nœuds, le bâtiment a parcouru près de 600 nautiques afin de rejoindre San Diego pour commencer les réparations.

A ce stade, le NAVSEA ignore précisément si le problème provient de la conception du navire ou des techniques utilisées pour sa construction. Lockheed Martin est le constructeur de cette version du LCS.

La fissure est apparue alors que le Freedom effectuait des essais par mer agitée au large des côtes de Californie, a indiqué le Cmdr. Jason Salata des Forces Navales de Surface à San Diego.

Une surveillance a été mise en place pendant tout le retour vers San Diego. La fissure n’a pas limité la manœuvrabilité ou la vitesse du bâtiment, a précisé le NAVSEA. La vitesse réduite de 8 nœuds s’explique par l’économie de carburant.

La fissure horizontale mesure un peu plus de 15 cm à l’extérieur de la coque et environ 9 à l’intérieur. Elle se situe à mi-longueur, à un endroit où la coque change brusquement de courbure.

Les réparations ont été terminées le 12 mars.

Référence :

Navy Times (Etats-Unis)