Dans le cadre des mesures d’économie que la Grande-Bretagne envisage de faire dans le cadre de sa revue stratégique de défense, le sort du 2è porte-avions, le HMS Prince of Wales, est dans la balance.

Les responsables britanniques envisagent toutes les possibilités permettant de réduire, ou de retarder les sources de dépense. La Revue stratégique de défense envisage, pour le 2è porte-avions géants, plusieurs possibilités.

Selon un responsable industriel, “l’une d’entre elles propose d’équiper le HMS Prince of Wales d’une catapulte donc la Royal Navy n’aurait plus besoin d’acheter des Joint Strike Fighter à décollage court, mais des avions conventionnels.

“Le projet serait aussi de faire glisser considérablement sa construction (de la retarder) de quelques années. On pourrait aussi transformer le porte-avions en porte-hélicoptères pour remplacer le HMS Ocean.”

Mais, à la place de retarder sa construction, une des propositions de la Revue Stratégique de défense envisage de partager le HMS Prince of Wales avec la marine nationale.

La construction du 1er porte-avions, le HMS Queen Elizabeth, a commencé l’an dernier.

Référence :

Sunday Express (Grande-Bretagne)