Une équipe spéciale est au travail pour réparer les dégâts causés par un incendie sur l’Astute le 18 avril dernier.

BAE se dit incapable d’estimer le coût et l’impact des réparations sur le calendrier du 1er SNA de la classe.

Selon un syndicaliste, les salariés croisent les doigts que l’incendie n’ait pas provoqué de dégât important.

Une enquête est en cours pour déterminer la cause de l’incendie et évaluer l’étendue exacte des dommages.

L’incendie s’est déclaré au sommet du kiosque. L’intérieur du sous-marin, et donc le réacteur nucléaire, n’a pas été affecté.

Le sous-marin devait allumer prochainement son réacteur nucléaire puis partir en essais à la mer l’été prochain. Cependant, le site internet de la Défense indique que l’allumage du réacteur a été repoussé à cet été.

L’incendie s’est déclaré alors que des essais se déroulaient sur le système de ventilation, qui aspire et fait circuler l’air pour les moteurs diesel, même si ces derniers ne fonctionnaient pas.

Référence :

North West Evening Mail (Grande-Bretagne)