La Russie a retardé ’indéfiniment’ la livraison du sous-marin nucléaire Nerpa, de la classe Akula-II, expliquant que les essais à la mer n’avaient pas été terminés. Cette décision pourrait constituer un sérieux revers pour la défense indienne.

Les essais préalables à la livraison ont été retardés par le chantier naval Amur parce qu’il n’a pas d’équipe d’essai et par manque d’argent, a rapporté mercredi l’édition régionale du quotidien Kommersant.

Le chantier de l’Amur doit encore reconstituer une nouvelle équipe d’essai pour ce type de sous-marins nucléaires après l’accident du 8 novembre dernier dans lequel 20 membres de l’équipe d’essai avaient été tués lors des essais à la mer en mer du Japon, a expliqué le journal.

Il précise que la nouvelle équipe ne serait pas constituée avant mars prochain et qu’elle devrait suivre des cours de perfectionnement d’une durée d’un an avant de pouvoir être autorisée à reprendre les essais préalables à la livraison.

La marine indienne devait prendre en location l’an dernier du premier des 2 sous-marins nucléaires. Mais les Russes avaient ensuite retardé le calendrier à aout 2009.

Les sous-marins russes sont loués par la marine indienne pour entraîner les équipages indiens pour les sous-marins en cours de construction dans le cadre du projet ATV (Advanced Technology Vessel).

"Certains membres de l’équipe d’essai, qui se trouvaient à bord du sous-marin lors de l’accident de l’an dernier, sont morts, d’autres sont médicalement inaptes à embarquer sur un sous-marin et d’autres encore ont refusé de reprendre la mer pour des raisons psychologiques," a expliqué au quotidien Gennady Bagin, le directeur d’une filiale du chantier de l’Amur, Vostok.

Le Nerpa est amarré dans le chantier Vostok, qui manque d’argent, et des travaux sont en cours malgré la coupure de l’électricité à cause du non-paiement des factures.

Référence :

India Today