Le patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan de la Marine nationale a intégré ce jour le dispositif naval et aérien de l’opération Triton coordonnée par l’agence Frontex (agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des Etats membres de l’Union européenne).

Dans un contexte de forte pression migratoire par voie maritime, le PHM Commandant Bouan va patrouiller du 2 au 22 septembre dans un secteur s’étendant du sud de Malte au sud de l’Italie (zone de l’opération). Ce bâtiment de la marine nationale sera ainsi en mesure de répondre aux sollicitations des MRCC (maritime rescue coordination center) de la zone en cas de détresse signalée par des naufragés.

Du matériel de 1er secours, médical et sanitaire, ainsi que des vivres et de l’eau ont été embarqués à bord du Commandant Bouan pour parer à toutes éventualités. L’équipe médicale du bâtiment a été renforcée. Elle comprend un médecin et deux infirmiers.

Face à un flux migratoire qui demeure intense et à une situation humanitaire dégradée en Méditerranée centrale et dans le canal de Sicile, la France a répondu à l’appel du conseil européen du 23 avril 2015, visant à renforcer la présence de l’Union européenne en mer. Du 27 avril au 21 mai, le patrouilleur de Haute mer (PHM) Commandant Birot a été mis à disposition de Frontex et engagé dans l’opération Triton (sauvetage de plus de 500 naufragés). Les remorqueurs de haute mer Malabar et Tenace avait été respectivement déployés en septembre 2014 et juillet 2015.

Source : Marine Nationale (CECMED)