La marine chilienne a décidé d’annuler l’achat du TCD (Transport de chalands de débarquement) Siroco de la marine nationale : elle n’est pas parvenu à obtenir une augmentation de son budget auprès du ministère des finances.

Au départ, la marine chilienne avait obtenu que le ministère revienne sur son refus initial à l’achat du navire devant être désarmé ce semestre par la marine nationale. La seule condition était que la marine finance sur son propre budget le coût opérationnel du Siroco, soit environ 20 millions $.

Cette condition rendait l’achat impossible. Mais la marine chilienne n’a pas baissé les bras et a présenté à nouveau une demande pour que le ministère des finances reconsidère sa décision et qu’il approuve l’augmentation du budget. Le ministère a refusé.

Devant cette situation, la seule option restant à la marine du Chili pour obtenir les fonds nécessaires et ne pas perdre la possibilité d’acheter le BPC, était de désarmer une des 8 frégates dont elle dispose. Mais cette solution a été immédiatement écartée, puisqu’elle aurait affaibli sa principale force opérationnelle.

Malgré le retrait de la course du Chili, la “bataille” pour l’achat du Siroco, évalué à 80 millions €, se poursuit. Les marines du Portugal et du Brésil sont intéressées. Cependant tout semble indiquer que finalement le Portugal s’imposera face au Brésil. La préférence serait donnée à un pays membre de l’OTAN.

Référence :

Info Defensa (Espagne)