0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 20 décembre 2016.

Le procureur de la République avait été saisi par l’avocat du fils d’une victime, qui avait demandé que l’hypothèse de la présence du sous-marin américain USS Hyman G. Rickover dans la zone du naufrage du Bugaled Breizh puisse être considérée comme un élément nouveau pouvant permettre une réouverture de la procédure en France, après le non-lieu prononcé le 21 juin dernier. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 juin 2016.

Hier, la plus haute juridiction française n’a pas retenu les arguments présentés par les familles des victimes du naufrage du Bugaled-Breizh. Les regards se tournent désormais vers l’Angleterre, où un procès pourrait se tenir d’ici le mois de septembre et vers la Cour européenne des droits de l’Homme. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 25 mai 2016.

Mardi, l’avocat général de la Cour de cassation a confié avoir de la « compassion » pour les familles de victimes, mais a affirmé que « toutes les pistes [avaient] été totalement et systématiquement explorées » par les juges. La Cour de cassation doit se prononcer le 21 juin prochain. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 mai 2014.

Les juges d’instruction ont rendu une ordonnance de non-lieu dans l’affaire du naufrage inexpliqué du chalutier breton Bugaled Breizh, qui avait fait cinq morts en 2004 au large de la Grande-Bretagne, a-t-on appris mardi auprès de l’avocat d’une des victimes, Me Dominique Tricaud. L’avocat, qui a qualifié la décision des deux juges nantais de "recul stupéfiant", a indiqué (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 mars 2014.

Les familles des cinq marins morts dans le naufrage du Bugaled Breizh seront reçues ce mercredi après-midi par le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian. Dix ans après les faits, et alors que le parquet de Nantes a requis un non-lieu, elles réclament la poursuite de l’enquête. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 mars 2014.

Ce mardi, dans l’affaire du naufrage du Bugaled Breizh, un réquisitoire aux fins de non-lieu a été transmis au juge d’instruction nantais. Cette information intervient à la veille de la rencontre des familles des cinq victimes avec le Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. L’article est disponible sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 janvier 2014.

Coup dur pour l’enquête sur le naufrage du Bugaled-Breizh qui fît cinq victimes le 15 janvier 2004, en Manche. La chambre d’appel de Rennes a rejeté, le 16 décembre dernier, la demande d’appel formulée par les parties civiles. Appel qui visait à contrer la position des juges qui avaient fait part, en juillet dernier, de leur souhait de clore leur (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 octobre 2013.

Le non-lieu semble inéluctable dans le dossier du Bugaled Breizh. Après presque dix ans d’enquête, les juges d’instruction Robert Tchalian et Jacky Coulon ont décidé de ne pas poursuivre leurs investigations. Pourtant, le chalutier breton a très probablement été coulé par un sous-marin, le 15 janvier 2004 au large du cap Lizard, entraînant le décès des cinq marins-pêcheurs (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 février 2013.

Il n’y a pas lieu d’ordonner de complément d’expertise sur le sous-marin anglais HMS Turbulent le jour du naufrage du Bugaled Breizh mais il faut procéder à l’audition de l’expert Dominique Salles en qualité de témoin sur la responsabilité possible d’un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) américain dans le drame. Telles sont les conclusions des juges d’instruction nantais (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 janvier 2013.

Hier, le parquet de Nantes a indiqué que le titane trouvé sur le câble du Bugaled n’était pas « significatif » de l’implication d’un sous-marin dans le naufrage du 15janvier 2004, et mis Le Turbulent hors de cause. Mais l’information du jour était ailleurs : dans une note de l’expert sur les (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 23 janvier 2013.

Dominique Tricaud, l’avocat de Thierry Lemétayer, fils du mécanicien du Bugaled Breizh, va redemander au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qu’il lève le secret défense sur la position de plusieurs bâtiments français présents au large de la Cornouailles le 15 janvier 2004, jour du naufrage du chalutier (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 juillet 2012.

Huit ans après le naufrage du Bugaled-Breizh en Manche, le 15 janvier 2004 (trois morts et deux disparus), le juge d’instruction vient de missionner l’expert judiciaire pour analyser des incohérences entre les déclarations des autorités britanniques sur leur sous-marin Le Turbulent et les expertises en sa (...)