Pendant que le porte-avions Charles de Gaulle poursuit sa cure de jouvence à Toulon, les avions qu’il embarque habituellement font de la pêche au gros aux Antilles.

L’article est disponible sur le site du journal.

Référence :

Le Point