Un hélicoptère Ecureuil a survolé mardi les installations de la base navale de Cherbourg. Objectif : identifier les bâtiments mal isolés.

La température extérieure était idéale : 3°. Le responsable de la société chargée de l’expertise précise qu’il doit y avoir au moins 15° de différence entre l’extérieur et l’intérieur du bâtiment.

Pour la marine nationale, l’objectif est clair : avec la forte hausse du coût de l’énergie, il s’agit de repérer les bâtiments mal isolés pour réaliser des économies conséquentes.

Référence :

Ouest-France