Dans un contexte de remontée en puissance, les armées connaissent d’importantes difficultés de fidélisation de leurs effectifs, particulièrement préoccupantes car susceptibles de compromettre leur capacité opérationnelle. Ces difficultés touchent notamment les spécialités marquées par leur caractère aride ou répétitif, ainsi que celles en concurrence directe avec le secteur privé. Elles sont par ailleurs confrontées à un raccourcissement de la durée des contrats des nouveaux recrutés, et à des taux de renouvellement des contrats trop faibles pour optimiser les coûts de formation et disposer de soldats ayant une bonne expérience opérationnelle.

- Le rapportde Dominique de LEGGE, fait au nom de la commission des finances "Améliorer la condition militaire : une nécessité stratégique, opérationnelle et humaine" (rapport provisoire)
- La synthèse du rapport
- Le communiqué de presse (10 juillet 2019)