De l’Atlantique aux confins de l’océan Indien, en passant par la Méditerranée, l’Atlantique et le Grand Nord, les sous-marins nucléaires d’attaque de la Marine nationale sont très actifs depuis un bon moment. En témoigne le récent retour à Toulon de l’Améthyste, après 100 jours de mission (notamment auprès de Charles de Gaulle), pendant laquelle il a parcouru plus de 20.000 milles et passé 2100 heures sous la mer. « Un tour de force logistique et opérationnel, au profit du porte-avions et une coopération inédite avec notre partenaire indien », s’est félicité l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine nationale.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Mer & Marine