La ministre des Armées, Florence Parly, est attendue jeudi matin, à l’Île-Longue, pour célébrer la 500e patrouille d’un sous-marin nucléaire de la force de dissuasion. Quarante-six années d’une mission ininterrompue réalisée avec la même exigence et une rigueur absolue ! 500 patrouilles sans incident majeur, accident ou décès, pour une performance enfin mise en lumière. La 500e s’est déroulée cet été, toujours aussi discrètement.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Télégramme