Olivier Lajous sait qu’aujourd’hui, alors qu’on ne se fie qu’aux CV et aux diplômes, un parcours comme le sien serait sans doute impossible. Le parcours d’un matelot de 18 ans, à peine titulaire du bac, qui termine sa carrière amiral et numéro 3 de la Marine nationale après y avoir décroché le titre de DRH (Directeur des ressources humaines), de l’année, en 2012.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Sud-Ouest