Les marins guetteurs du sémaphore militaire de Dieppe (Seine-Maritime) sont à l’étroit dans leur passerelle. Difficile aujourd’hui de travailler dans ce bâtiment construit en 1863, à deux pas de la chapelle de Bonsecours sur la falaise de Neuville-lès-Dieppe.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Normandie Actu