Le Pentagone veut effectuer plus régulièrement des patrouilles en mer de Chine méridionale, au rythme de deux ou trois par mois, afin d’affirmer la liberté de navigation dans ces eaux disputées revendiquées par Pékin, a rapporté samedi le Wall Street Journal.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

L’Orient - Le jour (Liban)