Le sous-marin nucléaire russe Belgorod (projet 09852) a été transformé en sous-marin scientifique. Il sera livré à la marine russe en 2018, indique le quotidien Izvestia.

Au lieu de missiles de croisière, le sous-marin sera équipé d’équipements télécommandés pouvant attendre des eaux profondes, des bathyscaphes, ainsi que des équipements scientifiques spéciaux. Pour les spécialistes, il n’existe aucun équivalent du Belgorod dans le monde, unique sous-marin nucléaire destiné à des missions autres que militaires.

« Le Belgorod peut être utilisé tant à des fins militaires que civiles. Par exemple, il peut installer des câbles sous-marins ou déployer le système de suivi hydroacousitique Garmonia. Le sous-marin pourra aussi aider à l’exploration et l’exploitation minière de l’Arctique, » a expliqué le chef du projet numérique Rusia Militar, Dmitri Kórnev.

Le projet 09852 est basé sur un sous-marin inachevé du projet 949A Antei. La construction de ces sous-marins avait été lancée à l’époque soviétique en risposte au déploiement de groupes aéronavals américains en mer.

Le sous-marin sera équipé d’un système géophysique qui permet d’explorer la plateforme continentale de l’océan Arctique. Il permet de diviser par 4 les couts d’exploration dans les zones d’accès difficiles, quelles que soient les conditions météo et la banquise.

Le Belgorod sera aussi capable de construire et d’entretenir des infrastructures sous-marines.

Référence :

RIA Novosti (Russie)