Après 15 années d’activité opérationnelle au cours desquelles il a été engagé dans la plupart des conflits internationaux auxquels la France a pris part (Afghanistan, Lybie, Levant), et notamment à trois reprises depuis janvier 2015, le porte-avions Charles de Gaulle est entré ce jour au bassin pour vivre un grand chantier de modernisation.

Ce chantier de refonte à mi-vie est programmé pour une durée de 18 mois. Inédit par son ampleur et le nombre de travaux à conduire, il permettra de redonner du potentiel opérationnel au porte-avions pour plus de vingt ans.

Le service de soutien de la flotte de la Marine nationale, avec la DGA, en assurent la maîtrise d’ouvrage. La maîtrise d’œuvre d’ensemble du chantier a été confiée à la société DCNS. Sa mission est de conduire les travaux à réaliser durant cette refonte en coordination avec les marins du Charles de Gaulle, qui y contribueront largement.

Au-delà des opérations d’entretien (visite calendaire d’installations, rechargement du combustible nucléaire…) cette refonte à mi-vie poursuit un triple objectif : moderniser le système de combat pour maintenir et accroître l’interopérabilité avec les marines alliées, assurer le passage au « Tout Rafale » en optimisant les installations aviation et, enfin, moderniser les capacités du porte-avions en rénovant sa plateforme.

Source : Marine Nationale