Un groupe de bâtiments américains, britanniques et français va participer dans le golfe Persique à un exercice organisé par la Royal Navy. L’exercice comportera la simulation d’une confrontation avec des forces iraniennes, dans un climat marqué par des disputes persistantes avec les forces navales de Téhéran et la rhétorique belliqueuse de la nouvelle administration Trump à l’égard de l’Iran.

L’exercice “Unified Trident”, qui doit commencer la semaine prochaine, a été organisé depuis un certain temps. Il s’agit du premier déploiement de bâtiments américains et britanniques dans la région depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump.

Au cours des derniers mois, plusieurs bâtiments de l’US Navy ont été impliqués dans des confrontations avec les forces iraniennes. Le mois dernier, le destroyer USS Mahan a dû tirer des coups d’avertissement face au comportement aggressif de 4 embarcations rapides iranniennes.

La semaine prochaine, cette démonstration de force réunira le HMS Ocean et le destroyer HMS Daring, l’USS Hopper, l’USS Mahan et le Forbin.

Peu de détails ont été communiqués sur l’exercice. Le commandement central des forces navales américaines de Bahrain n’a pas répondu à des demandes d’information.

Un porte-parole de la Royal Navy a indiqué « Le HMS Ocean et un destroyer Type 45 participeront à l’exercice “Unified Trident”. Il s’agit d’un exercice de routine planifié depuis longtemps. Nous ne faisons pas de commentaires sur les mesures de protection de nos forces. »

Référence :

Middle East Eye (Royaume-Uni)