Selon le président du Groupement des industries de construction et activités navales (GICAN), Patrick Boissier, le nombre de patrouilleurs de la Marine nationale en service pour surveiller la zone économique exclusive est "à peu près l’équivalent de deux voitures de police pour surveiller le territoire de la France".

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

La Tribune