Dimanche, les marines américaine et française ont terminé 5 semaines d’opérations combinées de leur groupe aéronaval au Moyen-Orient, un événement rare.

Le porte-avions Charles de Gaulle se ravitaille auprès d’un bâtiment américain

Le groupe tactique du porte-avions Harry S. Truman et la Task Force 473 — organisée autour du porte-avions Charles de Gaulle — avaient commencé leurs opérations communes à la fin décembre.

Des responsables ont indiqué que ces opérations communes avaient conduit à une intégration complète des opérations des 2 groupes tactiques pour effectuer des opérations de routine de sécurité maritime, ainsi que divers entraînements.

Un F/A-18E Super Hornet, de l’escadrille 37 "Gunslingers", apponte sur le Charles de Gaulle

Au cours de ces 5 semaines, des appareils américains — F/A-18 Hornet et Super Hornet — ont apponté et décollé du Charles de Gaulle. Des avions français ont apponté et décollé du Truman. La principale différence était l’utilisation de signaux à main et de décollage, selon un communiqué de l’US Navy.

Le Lt. Cmdr. Rob Littman, un pilote F/A-18 Hornet, a été l’un des quelques pilotes du Truman qui a eu l’occasion d’apponter sur le Charles De Gaulle. « Le porte-avions est un peu plus petit que le Truman. Ils utilisent un ancienne version des lentilles que nous utilisons pour estimer où nous sommes sur le plan de descente. Mais le reste des procédures sont pratiquement identiques, » a-t-il indiqué. « J’étais plus excité que nerveux, » a-t-il ajouté.

Le contre-amiral Kevin Sweeney, commandant du groupe tactique américain, a expliqué qu’il a fallu un an de planification pour organiser ces 5 semaines d’opérations communes.

Deux Rafale du Charles de Gaulle sont ravitaillés sur le pont d’envol du porte-avions USS Harry S. Truman

« Très franchement, je pense que c’est la première fois que c’est arrivé, que nous ayons jamais eu ce niveau de coopération et d’“inter-opérations”, » indique l’amiral Sweeney.

Des navires français et américains ont opéré ensemble dans le golfe d’Oman, en mer d’Arabie et dans le golfe Persique, menant des opérations en vol communes, des exercices d’abordage, de tir réel, de défense aérienne et de secours au combat, selon un communiqué de l’US Navy.

Des responsables ont précisé que ces opérations communes n’avaient pas seulement permis de renforcer le niveau de coopération et d’interopérabilité entre les 2 marines, mais aussi de rassurer les alliés de la région.

« Nous essayons toujours de construire la confiance dans cette région du monde, et de les rassurer que nous serons présents sur le long terme et que nous sommes engagés pour la sécurité et la stabilité de la région, » indique l’amiral Sweeney.

Sweeney a qualifié les opérations communes de « grand succès », ajoutant qu’il aimerait voir à nouveau ce type de coopération. « Je pense que le point important ici est que nous devons éviter que ce type d’événement soit aussi épisodique, » a-t-il déclaré.

Référence :

Stars and Stripes (Etats-Unis)