Lundi 9 décembre, le navire-amiral de la force européenne Atalante, le Siroco est venu à l’aide de marins qui dérivaient en mer depuis 2 jours après que le moteur de leur bateau soit tombé en panne. Les marins, très fatigués et affamés, ont attiré l’attention du bâtiment de la marine nationale en agitant leurs bras pendant qu’il s’approchait.

Après avoir fourni eau et nourriture à l’équipage, le Siroco a été chargé de rechercher 2 skiffs soupçonnés d’avoir attaqué un navire de commerce plus tôt dans la journée. Avant de les laisser, le commandant du Siroco, le capitaine de vaisseau Jean-Marc Le Quilliec, a assuré aux marins qu’il reviendrait pour s’assurer qu’ils pourraient rejoindre la côte en sécurité.

Après avoir localisé le skiff suspect, l’équipe de visite du Siroco n’a trouvé aucune trace d’activité illégale et l’a donc autorisé à poursuivre sa route.

Comme promis, le Siroco a alors rejoint le navire en détresse. A son arrivée, le maitre du navire a expliqué qu’il s’était arrangé pour qu’un dhow le prenne en remorque et qu’il était maintenant en sécurité.

Référence :

Etat-major Atalante