L’Australie a conclu un accord selon lequel le pétrolier-ravitailleur SPS Cantabria de la marine espagnole passera la majeure partie de l’an prochain à travailler avec la marine australienne.

Le Cantabria sera déployé en Australie de la mi-février à novembre 2013, une période qui couvre une partie de la saison cyclonique, pendant laquelle la marine australienne manque de navires de soutien à cause des problèmes qu’elle rencontre avec le HMAS Choules [1].

Le ministre australien de la défense, Stephen Smith, a déclaré que le déploiement du Cantabria était une opportunité unique pour les 2 marines, et qu’il renforcerait les relations entre l’Espagne et l’Australie.

« Je suis très heureux que l’arrangement pour cette activité innovante ait été signé, » a-t-il indiqué dans un communiqué.

« C’est un partage très sensibles de ressources, d’opportunités d’entraînement et de capacités, pour les marines espagnole et australienne. »

Le Cantabria est un pétrolier-ravitailleur de 19.500 t, lancé en 2008. Il peut approvisionner d’autres navires, en mer, en carburant, nourriture, pièces détachées et munitions.

Ce sera le plus long déploiement du Cantabria. Il permettra à la marine espagnole d’essayer toutes les capacités du navire, y compris le cycle de maintenance et d’opération.

Le ministre australien des équipements de défense, Jason Clare, a souligné que de nombreux systèmes du Cantabria étaient très similaires à ceux qui équiperont les nouveaux navires amphibies et destroyers de défense aérienne, qui sont basés sur des plans espagnols.

Pendant ce déploiement, le Cantabria assurera le soutien des bâtiments de la marine australienne pendant des exercices et opérations nationales et internationales.

Le déploiement culminera avec la participation du Cantabria à la revue navale internationale, en octobre 2013.

Notes :

[1Le HMAS Choules est un navire amphibie, qui a été en service au sein de la Royal Navy de 2006 à 2011, date à laquelle il a été vendu à l’Australie. Depuis son transfert, il connait de graves problèmes avec l’isolation de ses transformateurs électriques de la propulsion.

Référence :

Nine MSN (Australie)