Un laboratoire de l’US Navy, l’US Naval Research Laboratory, situé à Monterey (Californie) a mis au point un système permettant de prédire les attaques de pirates : le projet Piracy Attack Risk Surface (PARS).

Le projet PARS combine dynamiquement les routes de navigation, le comportement des pirates et les données météorologiques et océanographiques pour identifier les zones où le risque d’attaques par des pirates est le plus élevé. Cette prédiction permet aux différentes forces luttant contre la piraterie d’optimiser le placement des moyens, toujours trop limité, afin d’empêcher les attaques de pirates.

Le modèle sophistiqué PARS simule le comportement des pirates, allant du simple petit skiff isolé opérant près des côtes et utilisant les courants océaniques pour étendre leur rayon d’action, à l’utilisation de plusieurs “mother ships” soutenant de nombreux groupes de pirates, indépendants ou coordonnés, à de milliers de nautiques de la côte.

PARS utilise les données tactiques et opérationnelles des activités des pirates obtenues par différents services de renseignement et par les forces luttant contre la piraterie. Le modèle, mis à jour quotidiennement, est diffusé par le Naval Oceanographic Office.

Référence :

US Navy