Le sous-marin USS Montpelier a subi des dégâts mais navigue par ses propres moyens, après une collision avec le croiseur lance-missiles USS San Jacinto.

Le sous-marin USS MONTPELIER après sa collision avec le croiseur SAN JACINTO
Il n’y a aucun signe du gouvernail, qui normalement devrait dépasser de la mer à l’arrière du sous-marin.

Le Montpelier est rentré au port à Kings Bay et le San Jacinto a rejoint de son côté la base de Mayport.

La Navy a expliqué que les 2 navires participaient à une « navigation en groupe » avec un 3è bâtiment au large de la Floride. Tous 3 participaient à un exercice de lutte anti-sous-marine.

Un porte-parole a expliqué que, vers 15:30, les veilleurs du San Jacinto ont vu le Montpelier remonter à l’immersion périscopique, à 100 ou 200 m devant eux. La passerelle a ordonné un “arrière toute”, mais n’a pas pu éviter la collision.

Selon le porte-parole, l’évaluation initiales des dégâts est une dépressurisation du dôme sonar du San Jacinto.

Le gouvernail — en tous cas, sa partie supérieure — du Montpelier a été endommagé, soit gravement tordu ou arraché. Il n’est pas visible sur les photos diffusées par l’US Navy.

Référence :

The Day (Etats-Unis)