En 1995, la marine royale norvégienne devient la première marine au monde à intégrer une femme commandant de sous-marins. Après la marine américaine, la Royal Navy britannique a décidé d’ouvrir ses submersibles au recrutement féminin. Ainsi fin 2013, une première femme sera intégrée à l’équipage d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins. Les bâtiments seront ainsi modifiés pour disposer de locaux de vie (postes et sanitaires) réservés aux femmes. Une cohabitation avec des hommes, dans ces espaces très restreints, pour des missions de plusieurs mois est donc possible. Un progrès notable dans l’égalité des sexes.

Le texte de la question et la réponse sont disponibles sur le site du Sénat.

Référence :

Sénat