Afin de montrer au monde qu’elle est toujours une puissance militaire majeure, la Russie aurait envoyé un de ses sous-marins naviguer discrètement dans le golfe du Mexique, sans être repéré par l’US Navy. Le sous-marin nucléaire furtif, armé de missiles de croisière, aurait tranquillement navigué dans les eaux américaines pendant des semaines, mettant en lumière une faille potentielle dans la sécurité des Etats-Unis.

Le sous-marin russe appartiendrait à la classe Akula. Il a été considérablement amélioré, en particulier ses hélices, afin de pouvoir naviguer plus silencieusement. Il a été conçu pour détruire les sous-marins américains.

Selon le Washington Free Beacon, cette incursion russe aurait provoqué une forte inquiétude au sein de la direction des forces armées américaines, qui soulignent que les fortes réductions budgétaires envisagées — 500 milliards $ — mettent en danger les capacités de détection sous-marines.

Une autre raison pour l’US Navy d’être inquiète à propos de cette possible présence provocante d’un sous-marin russe, c’est la base sous-marine de Kings Bay (Georgie), où sont stationnés 8 sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE).

« Envoyer un sous-marin nucléaire dans la région des Caraïbes est une nouvelle manifestation de la détermination du président Poutine à prouver que la Russie est toujours un joueur majeur sur la scène politico-militaire mondiale, » a expliqué Norman Polmar, un analyste naval.

Cependant, certains doutent de la véracité et du moment de la révélation de cette incursion sous-marine russe dans le golfe : selon eux, en raison de la clarté et de la faible profondeur des eaux (les satellites peuvent détecter et pister des sous-marins jusqu’à plusieurs dizaines de mètres dans cette zone), de la présence d’équipements acoustiques SOSUS voire d’autres équipements classifiés, il est très peu probable qu’un sous-marin ait pu pénétrer dans cette zone sans être repéré, sans parler d’y naviguer pendant plusieurs semaines.

Référence :

The Examiner (Etats-Unis)