La télévision d’état iranienne indique que la marine du pays a remis en service un de ses sous-marins d’origine russe, après avoir réparé ses équipements avec des pièces détachées fabriquées sur place. Depuis 1992, l’Iran essaie de se doter d’une industrie de défense auto-suffisante.

Selon le reportage, les arsenaux iraniens ont révisé le Taregh, un des 3 sous-marins de la classe Kilo, remplaçant 18.000 composants, dont un revêtement échappant au radar, des pièces des moteurs, des hélices et des radars.

L’Iran avait acheté les 3 Kilo au début des années 90, peu après s’être doté d’une flotte sous-marine. Elle dispose aussi de plusieurs sous-marins plus petits, construits localement.

L'analyse de la rédaction :

Selon certains articles, l’Iran soutient avoir effectué cette révision sans assistance russe.

Référence :

Washington Post (Etats-Unis)