Le sous-marin classique russe St. Petersburg terminera le mois prochain ses essais après des réparations au chantier de l’Amirauté. Après avoir été transféré à la Flotte du Nord, le sous-marin effectuera le programme d’essai en eau profonde en mer de Barents Sea.

La construction des sous-marins classiques de la classe Lada (Projet 677) a été suspendue. La question concerne les sous-marins Kronshtadt — construction lancée à l’été 2005 — et Sevastopol — automne 2006 — , ainsi que la version Amur destinée à l’exportation.

La construction a été suspendue en raison de graves défauts de conception, ce qui nécessite des modifications importantes. Dès l’automne 2011, la marine russe a pris la décision de stopper le projet.

Même si officiellement, le St. Petersburg a été admis au service actif en mai 2010 dans la marine russe, le sous-marin n’est toujours pas opérationnel : il est utilisé comme plateforme expérimentale pour l’essai de différents équipements. A l’automne dernier, le sous-marin est revenu au chantier de l’Amirauté, pour de nouvelles réparations. Il a été remis à flot en avril 2012.

Il devrait terminer ses essais au mouillage à la mi-juin, puis être préparé pour son transfert à la flotte du Nord. Le St. Petersburg subira pendant plusieurs mois des essais en eau profonde pour tester le système sonar et d’autres équipements. Il effectuera aussi des lancements de missile et de torpille. Ce n’est qu’au vu du résultat de ces essais que l’avenir du projet sera décidé. Le bureau d’études Rubin et le chantier de l’Amirauté travaillent à la modernisation du projet, avec en particulier une version à propulsion anaérobie.

Référence :

RusNavy (Russie)