Les réductions budgétaires, conséquences de la crise financière, expliquent l’annulation du grand carénage du sous-marin espagnol Siroco, qui servait de magasin de pièces détachées pour les autres sous-marins. Il va être désarmé le 29 juin prochain.

Le chef d’état-major de la marine espagnole, l’amiral Manuel Rebollo, a décidé le 17 avril de désarmer le sous-marin classique Siroco à la fin du mois de juin.

La marine espagnole se concentre sur la rénovation progressive de sa flotte sous-marine avec 4 nouveaux sous-marins de la classe S-80, qui entreront en service entre 2013 et 2019.

Le désarmement de ce sous-marin intervient après une période d’incertitude marquée par le report continuel du grand carénage, l’échec d’une tentative de vente à l’étranger (Turquie, Thaïlande ou Pakistan).

En septembre 2010, la marine espagnole a constaté qu’elle ne pouvait réunir les 25 millions € nécessaires au grand carénage d’un sous-marin qui atteindra 30 ans cette année. Elle a donc envisagé de le vendre.

Pendant ce temps, la nécessité d’entretenir les autres sous-marins ont contraint la marine espagnole à cannibaliser le Siroco au profit du reste de la flotte.

La marine a reconnu qu’elle avait utilisé des pièces du Siroco pour les grands carénages des Tramontana et Galerna.

Référence :

La Verdad (Espagne)