La Flotte russe de la mer Noire envisage de remplacer les équipements respiratoires, de fabrication soviétique, utilisés par ses plongeurs de combat par de nouveaux recycleurs à circuit fermé Amphora de fabrication française, a indiqué lundi un porte-parole du ministère russe de la défense.

Les recycleurs sont actuellement en train d’être testés, a indiqué le porte-parole. Si les essais sont concluants, ils remplaceraient les appareils individuels de respiration IDA-71, utilisés depuis 1971 par les plongeurs soviétiques puis russes.

Les équipements français sont plus légers et petits que leurs équivalents soviétiques. Ils sont équipés d’un système de fourniture de mélange respiratoire plus moderne, a précisé le porte-parole.

Contrairement à l’IDA, qui est attaché dans le dos du plongeur, l’unité principale de l’Amphora se fixe sur la poitrine, a-t-il indiqué. Par conséquent, les plongeurs de la marine russe devront subir des formations complémentaires pour pouvoir adapter leurs méthodes de combat aux nouveaux équipements, a-t-il ajouté.

L’Amphora est basé sur l’appareil Frogs (Full Range Oxygen Gas System) des nageurs de combat français. Il est composé de 2 éléments :
- une bouteille de 2,1 l d’oxygène qui permet une plongée de 240 minutes à 7 m,
- une bouteille de 2 l de mélange, pouvant être remplie avec du nitrox, qui permet une plongée de 60 minutes.

L'analyse de la rédaction :

L’Amphora est fabriqué par AquaLung Military Equipment. Aqua Lung (ancien nom : La Spirotechnique) est une filiale du Groupe Air liquide, créée en 1946 dans le but de commercialiser le détendeur de plongée CG45 de Cousteau.

Référence :

RIA Novosti (Russie)