Les armes russes les plus récentes, d’attaque comme de défense — dont des missiles de croisière supersoniques — seront installés sur les 4 BPC Mistral construits en France et en Russie pour la marine russe, indique une source industrielle russe.

« Comme cela était prévu, les 2 premiers BPC construits en France et les 2 construits en Russie seront équipés de systèmes d’armes russes ultra-modernes, y compris des lanceurs de missiles de croisière supersoniques et des systèmes de défense anti-missiles, anti-aériens et anti-sous-marins, » a précisé la source.

Les Mistral russes accueilleront aussi des hélicoptères d’attaque et de lutte anti-sous-marine, de l’artillerie, des engins de débarquement des véhicules blindés et d’autres systèmes, a-t-il ajouté.

Les armements russes seront installés sur les BPC construits en France par une compagnie russe lorsque les bâtiments arriveront de Saint-Nazaire, a souligné la source.

L’état-major général russe a confirmé cette information. « Nous n’avons pas besoin de bâtiments de débarquement désarmés, comme ceux de la marine française. En réalité, de tels Mistral ne sont rien d’autres que de gros ferries avec un système de commandement, de navigation, de reconnaissance et de communication. Ce sont des postes de commandement flottants et vulnérables, qui doivent être protégés des attaques aériennes et navales par d’autres bâtiments et des avions, » a déclaré un porte-parole de l’état-major général.

« Les bâtiments de débarquement russes doivent être capables non seulement de contrôler des task-forces composées de navires de surface, de sous-marins et d’avions, ou même de groupes inter-armées, non seulement de charger et débarquer des fusiliers-marins sur des transports de troupe blindés, des hélicoptères ou des engins de débarquement, mais ils doivent disposer d’une force d’attaque suffisante pour être des bâtiments multi-fonctions autosuffisants, au sein de ces task-forces, » a-t-il insisté.

« C’est pourquoi les Mistral russes seront équipés de missiles de croisière à longue portée, de systèmes de défense anti-aériens et anti-missiles les plus récents et d’armes anti-sous-marines, » a expliqué le porte-paroles.

Référence :

RusNavy (Russie)