Le Bureau Maritime International, un groupe de surveillance des actes de piraterie, indique sur son site internet que c’est un bâtiment de la marine nationale, et non les autorités nigérianes, qui est venu à l’aide d’un cargo attaqué par des pirates.

Le Bureau Maritime International indique jeudi sur son site internet que le TCD Siroco a aidé le cargo après l’attaque survenue lundi matin.

Le Bureau explique que 8 pirates ont pris un cuisinier en otage et l’ont forcé à les emmener jusqu’à la cabine du capitaine. Là, ils ont tué ce dernier et volé un coffre.

Le chef mécanicien est mort de blessures subies en tentant de s’échapper.

Référence :

Newsday (Etats-Unis)