Un article publié sur le site d’information norvégien Barents Observer avance que l’incendie du sous-marin Yekaterinburg trouvait son origine dans la salle des torpilles du sous-marin.

L’avant du sous-marin Yekaterinburg avant l’incendie

A l’appui de cette théorie, reprise d’un blog, le site publie une image de l’avant du sous-marin prise avant l’incendie. Sur cette image, on voit que la coque extérieure du sous-marin, très fine et en matériaux composites, a été découpée. On ne voit pas de partie de coque épaisse.

Selon le site, c’est là que se trouve la salle des torpilles du sous-marin, et là qu’aurait pris l’incendie.

En réalité, cette image montre une partie des superstructures du sous-marin, où on peut voir sur la gauche, à la limite de la découpe, une partie de ce qui est probablement l’arrière de l’antenne sonar, qui semble cylindrique.

Et sur la droite, des formes qui ressemblent au matériau insonorisant qu’on trouve dans les chambres sourdes : il s’agit probablement de matériaux absorbants les sons du sous-marin, pour éviter qu’ils ne perturbent la réception des sons extérieurs par l’antenne sonar située juste devant.

Ces matériaux absorbants sont très probablement en matière plastique, très inflammable, et expliquent donc les fumées très épaisses et les hautes flammes qu’on a pu voir sur les images de l’incendie.

Sur le bas de la découpe, on devine ce qui pourrait être des planches de bois, qui pourraient avoir pris feu si des travaux de soudure étaient effectués à cet endroit.

Référence :

Barents Observer (Norvège)