Quatorze ans après le naufrage du sous-marin Koursk en mer de Barents, la marine russe va enfin recevoir un navire de sauvetage moderne.

En aout 2000, le monde a constaté avec horreur que la marine russe ne disposait pas de moyens de sauvetage adaptés, ce qui a réduit à néant les dernières chances de survie des 118 sous-mariniers bloqués à bord du Koursk. Moscou a été fortement critiqué après l’échec de l’opération de sauvetage en mer de Barents, juste devant les bases russes de la péninsule de Kola.

Le premier ministre russe, Vladimir Poutine, avait probablement le désastre du Koursk à l’esprit lorsqu’il a assisté la semaine dernière à Severodvinsk à la signature du contrat de paiement pour la construction d’un navire de sauvetage.

La construction de l’Igor Belousov a commencé en 2005 aux chantiers de l’Amirauté à St-Pétersbourg. Elle devait être achevée en moins de 4 ans, mais il y a eu de nombreux retards provoqués par des problèmes avec des sous-traitants. Maintenant que le prix définitif a été accepté, la construction devrait s’accélérer.

Le navire de sauvetage sera mis à l’eau en 2012 et livré à la marine en 2014, d’après l’ingénieur en chef des chantiers de l’Amirauté, Andrey Veselov.

Selon le magazine Korabley, il sera affecté à la Flotte du Nord, la plus importante des 4 flottes qui composent la marine russe.

Le navire sera équipé de mini-sous-marins pouvant plonger à 700 m. Ils pourront se fixer sur n’importe quel type de sous-marins. Au cours des dernières années, l’OTAN et la Russie ont mené des exercices communs de sauvetage de sous-marins.

Le premier s’était déroulé en 2008, au sud de la Norvège.

Référence :

Barents Observer (Norvège)