Le chantier naval sud-coréen Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering s’est vu accorder le statut de négociateur exclusif en vue de signer un contrat de 1,1 milliard $ avec le ministère de la défense indonésien, pour la construction de 3 sous-marins classiques, a annoncé lundi la compagnie.

Le chantier naval sud-coréen était en compétition avec des compagnies russe, française et allemande. En juin dernier, il avait été sélectionné avec une compagnie française.

Le chantier naval va construire 3 sous-marins de 1.400 t, pour un montant de 1,1 milliard $, ce qui en fait le plus gros contrat d’exportation d’armement signé par la Corée du Sud.

La Corée du Sud va rejoindre ainsi le groupe des pays exportateurs de sous-marins, seulement 20 ans après en avoir acquis la technologie auprès de l’Allemagne.

Seuls 4 pays, la Russie, l’Allemagne, la France et la Chine, exportent des sous-marins classiques. Le Japon les construit pour son propre usage.

Selon le cabinet d’études de marché ICD Research, un total de 154 sous-marins, pour un montant de 180 milliards $, devraient être construits dans le monde entier d’ici 10 ans. Quelques 100 sous-marins devraient être à propulsion classique.

Référence :

Chosun Ilbo (Corée du Sud)