Subissant de fortes pressions pour trouver de réelles mesures d’économie, des responsables de l’US Navy envisagent de désarmer un porte-avions nucléaire, à seulement la moitié de sa durée de vie prévue, ont indiqué 2 sources du Pentagone.

Selon ce schéma étudié par l’US Navy, le changement de cœur de l’USS George Washington, qui doit durer 3 ans, serait annulé et le porte-avions serait désarmé dès que le carburant de son réacteur serait épuisé.

En même temps que le porte-avions, la Navy pourrait aussi dissoudre une de ses escadrilles aériennes — une décision qui permettrait d’économiser autant que le désarmement du porte-avions.

Le désarmement du George Washington réduirait la flotte des porte-avions à seulement 10 unités, une décision qui devrait être approuvée par le Congrès. La loi exige actuellement une force de 11 porte-avions.

Des responsables de l’US Navy ont refusé de confirmer ou démentir cette information.

Selon les directives de la Maison Blanche, le Pentagone doit économiser au moins 464 milliards $ dans les 10 prochaines années. Des mesures plus sévères pourraient venir si un comité du Congrès ne parvient pas à un plan de réduction budgétaire.

Au début de cette année, des responsables de la Navy envisageaient de ralentir le programme de construction de nouveaux porte-avions — mettre 6 ou 7 ans pour construite le Gerald R. Ford, contre 5 actuellement — et certains demandaient de retarder la construction du John F. Kennedy de plusieurs années. Cela semble désormais écarté, et les responsables du budget se concentrent sur les renouvellements de cœur comme moyen de réduire la force.

Les porte-avions actuels, classe Nimitz, sont conçus pour une durée de vie de 50 ans. Un changement du carburant nucléaire a eu lieu à mi-vie. Le changement de cœur du Theodore Roosevelt est actuellement dans sa dernière année et celui du suivant, l’Abraham Lincoln, est prévu à partir de l’été prochain.

La Navy a déjà commencé à financer des travaux d’organisation et de planification pour le changement de cœur du Lincoln. Selon l’ancien chef de la Navy, l’amiral Gary Roughead, « ce serait du gaspillage d’annuler le changement de coeur du Lincoln ».

Mais aucun contrat n’a encore été attribué, ni aucun budget dépensé pour le changement de cœur du George Washington.

Si ce schéma se confirme, le porte-avions serait désarmé entre 2016 et 2021.

Comme 2012 est une année électorale aux Etats-Unis, il est probable que l’US Navy attende que les élections soient passées pour demander l’autorisation de passer à 10 porte-avions.

Référence :

Defense News (Etats-Unis)