Une source haut placée au ministère russe de la défense a démenti les rumeurs laissant entendre que la marine russe prévoirait de désarmer, dans un avenir proche, ses sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe Typhoon.

Récemment, plusieurs journaux ont rapporté que la marine russe avait décidé de démanteler d’ici 2014 les plus gros sous-marins nucléaires au monde.

Jeudi, un responsable a démenti cette information : « Le ministère de la défense n’a pas pris une telle décision. Les sous-marins restent en service dans la marine. »

Les sous-marins de la classe Typhoon sont entrés en service dans la marine soviétique dans les années 80. 3, sur les 6 construits, sont encore en service.

Le Dmitry Donskoy a été modernisé et transformé en plateforme d’essai pour le nouveau missile Bulava. Il conservera cette capacité pendant longtemps, a indiqué la source.

Deux autres sous-marins, l’Arkhangelsk et le Severstal, sont en réserve, attendant une modernisation dans une base navale de Severodvinsk.

« Le problème, c’est qu’il n’y a plus de missiles balistiques R-39 [SS-N-20 Sturgeon], puisque la fabrication de ces missiles, en Ukraine, a cessé en 1991, » a expliqué la source.

Les sous-marins de la classe Typhoon ont un déplacement en plongée de 33.800 t. Ils ont été construits pour embarquer 20 missiles SS-N-20, dont tous les exemplaires ont été retirés du service.

Il est très probable que ces 2 sous-marins soient modernisés pour recevoir des missiles de croisière de nouvelle génération, comme l’ont été certains SNLE américains de la classe Ohio.

A l’avenir, les Typhoon seront remplacés par les nouveaux SNLE de la classe Borey, qui seront équipés du missile Bulava.

Référence :

RIA Novosti (Russie)