La France livrera environ 20% des équipements des 2 Mistral n° 3 et 4 construits pour la Russie, avec une implication directe de Rosoboronexport. Les 80% restants seront fabriqués en Russie, a déclaré vendredi le directeur général de Rosoboronexport, Anatoly Isaikin.

Le contrat de 1,2 milliard € pour la construction de 2 BPC de type Mistral pour la marine russe a été signé en juin 2011. Le premier BPC sera construit en France en 2014, les suivants en Russie.

« Rosoboronexport ne participera à ce contrat (celui des Mistral 3 et 3) que pour la partie liée à la livraison des équipements importés de France. En terme de pourcentage, les chantiers navals français vont produire 20% et les 80% restants seront fabriqués par USC [United Shipbuilding Corporation], » a déclaré Isaikin.

Selon lui, ces 20% seront considérés comme une importation de service et d’équipement, et c’est seulement pour cela que Rosoboronexport sera impliqué dans le 2è contrat (des Mistral 3 et 4).

Isaikin a rappelé que, après la mise en service des 2 premiers Mistral dans la marine russe, le ministère russe de la défense recevrait les technologies françaises nécessaires à la construction de BPC Mistral. Donc, la marine russe devra négocier directement avec USC pour la construction des 2 Mistral suivants. Ce 2è contrat concernera la construction de 2 Mistral et non pas une importation de l’étranger, a expliqué le dirigeant de Rosoboronexport.

Référence :

RusNavy (Russie)