En 2009, le ministère indonésien de la défense avait envoyé des invitations à des chantiers navals français, allemands, russes et coréens pour la construction de sous-marins classiques. Le programme avait ensuite été annulé en raison du manque d’argent. Finalement, le processus a été relancé et la décision finale est attendue en 2011.

Pendant longtemps, des sources officielles avaient indiqué que les 2 candidats favoris étaient la Russie et la Corée du Sud. Mais selon de récents articles parus dans la presse de la région, une proposition commune faite par la Turquie et l’Allemagne aurait de grandes chances de réussite.

Actuellement, 2 des propositions prévoient la construction sous licence allemande de sous-marins U-209.

Selon le China Post, le ministre sud-coréen de la défense, Kim Kwan-jin, se rendra en Indonésie du 7 au 9 septembre pour discuter de la construction de 3 sous-marins U-209, pour un montant évalué à 1,08 milliard $. Si la Corée du Sud remporte le contrat, les sous-marins seront construits par Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME). Le ministre sera accompagné par des représentants de 9 des plus importantes compagnies coréennes du secteur de la défense, qui sont évidemment intéressées par de nouvelles commandes.

Retenir la proposition de la Corée du Sud permettrait de renforcer la coopération technique bilatérale. Les 2 pays ont déjà signé un accord pour le développement en commun d’un chasseur KF-X, de transports blindés de personnel et d’un chasseur d’entraînement. La Corée du Sud a aussi modernisé 2 sous-marins U-209/1300 de la marine indonésienne.

Selon le journal turc Hurriyet Daily News, la Turquie prévoit de participer à l’appel d’offres avec la compagnie allemande Howaldtswerke-Deutsche Werft (HDW).

Dans un premier, on supposait que HDW serait associé à Daewoo, mais le chantier naval sud-coréen a décidé d’y participer seul. Afin de ne pas perdre un contrat potentiel, HDW a proposé à la Turquie de participer à l’appel d’offres. En avril 2011, le président turc s’était rendu en Indonésie et a signé un accord de coopération dans le domaine de l’industrie de défense.

Les chantiers navals turcs ont déjà construits 14 sous-marins U-209 et construisent actuellement 6 U-214 pour la marine turque. En juillet 2011, un nouveau contrat a été signé pour la livraison de 6 U-214 supplémentaires. A la même date, HDW a autorisé la Turquie à vendre des U-209 construits en Turquie à la marine indonésienne.

Pour améliorer la compétitivité de son offre, la Turquie s’est dite prête à louer un ou deux U-209 jusqu’à la livraison des nouveaux sous-marins. EN outre, la Turquie formerait les sous-mariniers indonésiens. La Turquie a aussi promis de faire appel à des compagnies indonésiennes. Les conditions de paiement proposées sont très avantageuses.

En cas de victoire turque, les sous-marins seraient construits au chantier naval de Golcuk.

Référence :

RusNavy (Russie)