Les 2 bâtiments de commandement de l’US Navy, âgés d’environ 40 ans, sont des bâtiments bien occupés. Le Blue Ridge, basé au Japon et navire-amiral de la 7è flotte, vient de terminer une navigation autour de l’Extrême-Orient et a participé aux opérations de secours au Japon. Le Mount Whitney, navire-amiral de la 6è flotte en Méditerranée, a servi de bâtiment état-major pour les premières frappes de la coalition contre la Libye, en mars dernier.

Ces 2 navires sont arrivés à un stade de leur vie opérationnelle où on pourrait s’attendre à ce que l’US Navy programme leur remplacement. Mais une récente mise à jour des projets de construction pour les 30 prochaines années, montre que les 2 bâtiments ont été prolongés pour servir encore 28 ans, jusqu’en 2039.

Le Blue Ridge, lancé en janvier 1969, aura passé plus de 70 ans dans l’eau lorsqu’il prendra alors sa retraite. Le Mount Whitney est a peine plus jeune, un an de moins.

Un éventuel bâtiment de remplacement, surnommé le LCC(X) ou JCC(X), le “J” signifie “Joint”, c’est à dire interarmées, apparait et disparait régulièrement des projets de construction successifs. A chaque fois, les bâtiments sont abandonnés pour des raisons de coût. L’US Navy avait donc prévu qu’ils restent en service jusqu’en 2029, et elle a désormais reporté cette échéance.

Cette durée de vie de 70 ans pourrait être un record pour un bâtiment opérationnel de l’US Navy. Les porte-avions sont prévus pour une durée de vie de 50 ans. La plupart des navires de combat de surface, comme les croiseurs ou les destroyers, sont conçus pour 30, 35 ou 40 ans. Seule la frégate à voile Constitution, un bâtiment musée amarré à Boston qui a été lancé en 1797, est encore officiellement en service à ce jour. Il n’avait jamais été espéré qu’il dure aussi longtemps.

Référence :

Navy Times (Etats-Unis)