L’exposition International Maritime Defence Exhibition and Conference (IMDEX Asia) se déroule à Singapour du 18 au 20 mai. Et quelques 20 bâtiments du monde entier y seront présents.

L’une des principales attractions de l’exposition est un bâtiment français qui semble survoler les autres.

Avec ses 200 m de long, le Mistral est un bâtiment dont les Français sont très fiers.

Il dispose de capacités parmi les plus avancées dans le domaine des hautes technologies appliquées à la défense navale, et pourtant son équipage n’est que de 170 marins. Généralement, un bâtiment de cette taille est mis en œuvre par 400 à 500 membres d’équipage.

Le bâtiment porte le nom d’un vent fort qui souffle dans le sud de la France. Le bâtiment, haut de 11 étages, est si grand qu’il peut même accueillir un mini-hôpital.

« 1.000 m² sont dédiés à l’hôpital qui dispose de 2 blocs chirurgicaux, 70 lits médicalisés. Nous pouvons embarquer de nombreuses équipes de chirurgiens et de médecins pour intervenir en cas de catastrophe naturelle ou pour apporter une assistance humanitaire, » explique le capitaine de vaisseau Xavier Moreau.

Le bâtiment assure aussi la formation des officiers-élèves de la marine nationale et d’autres pays.

Et le Mistral a aussi eu sa part d’action — luttant contre la piraterie dans le golfe d’Eden (sic), un effort continu de la part de tous les pays.

Le vice-amiral Marin Gillier, commandant des forces navales en océan Indien, a indiqué : « La piraterie en océan Indien reste un problème majeur. En ce moment même, il y a 21 navires qui sont retenus par les pirates au large de la Somalie. Il y a près de 510 otages de toutes nationalités.

« Nous avons besoin que plus de pays travaillent avec nous en mer. Nous devons aider la Somalie à reconstruire le pays, en particulier la police et la justice. »

Le Mistral participe à l’exposition IMDEX Asia. Il se dirigera ensuite vers l’Indonésie.

Référence :

Channel News Asia (Singapour)