L’ancien ministre portugais de la défense savait que les constructeurs allemands allaient réduire la qualité des équipements, mais a tout de même approuvé le contrat.

Paulo Portas, ancien ministre portugais de la défense, a approuvé le contrat pour l’achat de 2 sous-marins, en sachant que les constructeurs allemands allaient réduire les capacités et la qualité des équipements, sans baisser le prix. Pour cette raison, le ministère portugais de la défense, alors toujours dirigé par Portas, a dû payer 30 millions € supplémentaires.

Les sous-marins proposés lors de l’appel d’offres étaient meilleurs que ceux prévus dans le contrat de vente. Cette information apparait dans une note datée de 2004, rédigée par l’officier de marine dirigeant le “Groupe du Projet des Nouveaux Sous-marins”, à laquelle le « Jornal de Notícias » a eu accès.

Le capitaine de mer et de guerre Rui Rapaz Lérias écrit : « Le prix des 2 sous-marins (712 millions €) n’a subi aucune modification par rapport au montant prévu lors de l’appel d’offres, cependant (...) la configuration des sous-marins a été dégradée. »

Référence :

Agência financeira (Portugal)