Dans le port britannique de Southampton, une fusillade à bord du sous-marin nucléaire "Astute" a fait un mort et un blessé. La police a écarté la thèse d’un acte terroriste.

Une personne a été tuée et une autre grièvement blessée vendredi à la suite d’un échange de coups de feu à bord d’un sous-marin nucléaire britannique basé à Southampton, dans le sud de l’Angleterre, selon la police qui a écarté l’hypothèse d’une acte terroriste.

Un homme a été interpellé à la suite de cette fusillade qui ne présente "aucun risque pour le public" et "n’est pas liée à un acte terroriste", ont assuré les forces de l’ordre. Le ministère de la Défense s’est refusé à tout commentaire, renvoyant vers la police pour toute précision.

L’Astute (l’Astucieux), le plus récent des sous-marins britanniques à propulsion nucléaire, avait déjà fait parler de lui fin octobre, quand il s’était échoué sur les côtes écossaises avant d’être remis à flot au bout d’une dizaine d’heures. Il avait été ensuite endommagé lors de son remorquage. Cet épisode avait coûté son poste au commandant du sous-marin.

Entré en service en août, ce sous-marin de 100 mètres de long, rebaptisé par la Royal Navy le "chasseur-tueur", peut tirer des missiles conventionnels Spearfish et Tomahawk sur des cibles à une distance de 2.000 km.

Référence :

Tribune de Genève