China Shipbuilding Industry Corporation a lancé dans son chantier naval de Wuhan un sous-marin classique d’un nouveau type, non-identifié, selon la presse chinoise.

C’est le troisième type de sous-marins classiques développé par la Chine depuis 1994. Il va probablement relancer les craintes qui poussent de nombreux pays d’Asie à accroitre ou créer des forces sous-marines.

Les premières images de ce nouveau sous-marine, floues ou modifiées, apparues le 10 septembre sur un site internet chinois, ont d’abord laissé penser aux observateurs qu’il s’agissait d’un nouveau canular internet chinois. Mais le 13 septembre, de nouvelles images, plus claires, ont démontré l’existence de ce nouveau sous-marin.

Même s’il n’est pas beaucoup plus gros que le Type 041, classe Yuan (déplacement de 3 à 4.000 t), ce nouveau modèle semble incorporer des influences russes, y compris une coque plus fine, avec une partie arrière semblable à celle des Amur russes, ainsi qu’un kiosque allongé et des barres de plongée montées sur la coque et rétractables, semblables à celles du Kilo.

Mais, contrairement au kiosque du Kilo, le nouveau sous-marin chinois comporte des éléments hydrodynamiques comme un bord d’attaque de forme complexe, concave et convexe.

La suite de l’article est disponible (sur abonnement) sur le site du journal.

L'analyse de la rédaction :

Les photos de ce sous-marin sont disponibles ici.

Référence :

Jane’s (Grande-Bretagne)