Les moyens de recherche mis en œuvre par la Cellule de plongée humaine et
d’intervention sous la mer (CEPHISMER) de la Marine nationale embarqués sur le
bâtiment de soutien et d’assistance Ailette ont permis aujourd’hui de remonter à la
surface l’enregistreur de vol du Rafale M25 qui s’était abîmé en mer le 24 septembre
dernier. Il a été récupéré par l’engin sous-marin télé-opéré Ulisse à 700 m de
profondeur.

Cet enregistreur de vol sera remis dans les plus brefs délais aux autorités judiciaires.

L’Ailette et les équipes de la Marine nationale restent sur zone et poursuivent les
recherches pour retrouver l’enregistreur de vol du second Rafale.

L’engin sous-marin télé-opéré Ulisse
© Marine Nationale

Ulisse : Unité Lourde d’Intervention Sous-marine de Surveillance et d’Expertise.
L’engin sous-marin télé-opéré est un outil permettant
l’expertise, l’identification, la reconnaissance et
l’évaluation rapide d’éventuelles pollutions provenant
d’épaves. Il est également conçu pour participer à des
missions militaires telles que l’assistance à un sous-marin
en détresse, la recherche ou la récupération
d’aéronef, ou encore la recherche d’objets en mer.

Source : Marine Nationale