Les préparatifs des derniers essais du sous-marin nucléaire russe Nerpa, avant son admission au service actif, pourraient être affectés par des problèmes financiers, a déclaré jeudi le directeur du chantier naval Amur.

Le Nerpa, qui avait été endommagé lors d’un accident mortel en novembre dernier, est amarré à l’installation de réparation Vostok du chantier Amur, à Bolshoy Kamen (territoire de Primorye) depuis la fin des nouveaux essais à la mer, après les réparations.

"Les essais à la mer effectués sous la supervision du chantier ont été terminés à temps. Le sous-marin est retourné à sa base actuelle pour être préparé pour les derniers essais, mais nous avons des problèmes," a déclaré Nikolai Povzyk, le directeur général du chantier Amur.

"Nous n’avons pas été payés pour le travail qui a déjà été effectué, et aujourd’hui l’alimentation électrique de notre installation Vostok a été coupée par la compagnie locale d’électricité parce que nous n’avons pas pu payer nos dettes," a expliqué le responsable.

Le chantier devait recevoir 1,9 milliards de roubles (43 millions €) du gouvernement au début octobre pour couvrir le coût des réparations.

Référence :

RIA Novosti (Russie)