Les recherches pour localiser le second pilote du Rafale de la Marine qui s’est abîmé en
mer jeudi 24 septembre se poursuivent en Méditerranée avec une permanence de la
surveillance aérienne de la zone.

L’aviso Commandant Ducuing a repêché un débris d’aile à 40 kilomètres du point où le
premier pilote a été récupéré, en cohérence avec le calcul de dérive utilisé pour orienter
les recherches.

Dans le même temps, les moyens de recherche des deux appareils entamés hier après-midi
avec des moyens mis en œuvre à partir de l’Ailette ont permis de percevoir les
émissions acoustiques des balises des avions.

La localisation des épaves nécessite maintenant un travail de précision dont on ne peut
pas encore, à ce stade, estimer la durée.

Moyens maritimes déployés :
- Bâtiment de projection et de commandement Mistral (qui a relevé le porte-avions
Charles de Gaulle)
- Aviso Commandant Ducuing
- Bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution Ailette
- Vedette de gendarmerie maritime Tech
Moyens maritimes en alerte :
- Frégate Guépratte
- Vedette des Douanes
Moyens aériens mis en oeuvre depuis 00h :
- Hélicoptère Lynx du BPC Mistral
- 1 Atlantique 2
- 1 Falcon 50
- 1 F406 des Douanes
- 1 Casa 212 de l’armée de l’Air espagnole

Source : Marine Nationale