Une cérémonie officielle d’adieu pour un sous-marin nucléaire lanceur d’engins de la Flotte Russe du Nord, s’est déroulée vendredi au chantier naval Zvezdochka, dans le nord de la Russie.

Le K-496 Borisoglebsk, un SNLE de la classe Delta III, avait été désarmé en décembre 2008 après 30 ans de service. La durée de vie opérationnelle de ces sous-marins est estimée à 20 ou 25 ans.

"L’équipage du sous-marin, des travailleurs des chantiers navals Zvezdochka et Sevmash, du personnel de la Flotte du Nord et des vétérans ont assisté le 14 aout à la cérémonie d’adieu," a indiqué le chantier naval dans un communiqué.

Le Borisoglebsk est connu pour sa collision en mars 1993 avec le sous-marin nucléaire américain Graling, qui l’avait pisté à la distance de 11 à 13 km. Le K-496 avait ensuite été envoyé en réparation au chantier naval Zvezdochka.

Les SNLE de la classe Delta ont formé l’épine dorsale de la flotte de SNLE soviétique et russe depuis leur mise en service en 1973. Ils sont équipés de missiles balistiques de la famille R-29 Vysota.

La Russie a signé des accords de coopération sur le démantèlement des sous-marins nucléaires désarmés avec les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, le Japon, l’Italie et la Norvège.

Rosatom, les Etats-Unis et le Canada vont financer le démantèlement du Borisoglebsk au chantier Zvezdochka.

Zvezdochka est le plus grand chantier naval de Russie, spécialisé dans la réparation et le démantèlement de sous-marins nucléaires. Le chantier peut démanteler jusqu’à 4 sous-marins par an.

Au cours du démantèlement, le combustible nucléaire usagé est retiré des réacteurs du cous-marin et envoyé en stockage, la coque est découpée en 3 parties, et les parties avant et arrière sont retirées et détruites. La partie contenant le réacteur est scellée et transférée en stockage.

La Russie a démantelée plus de 200 des 250 sous-marins nucléaires construits par l’Union Soviétique et promis de démanteler les sous-marins trop vieux restants d’ici 2012.

Référence :

RIA Novosti (Russie)