Contrairement à ce qu’il avait promis avant son élection, le ministre australien de la défense, Joel Fitzgibbon, a laissé entendre que le chantier naval australien ASC pourrait ne pas construire la prochaine génération de sous-marins.

M. Fitzgibbon s’est servi lundi de la crise financière comme excuse pour revenir sur la promesse faite en 2007, selon laquelle les sous-marins seraient construits par la compagnie publique ASC à Port Adelaide.

M. Fitzgibbon a ainsi expliqué que d’autres compagnies que ASC pourraient participer à la construction des 12 sous-marins prévus par le livre blanc de la défense australienne, publié ce week-end.

ASC devrait participer à un appel d’offres ouvert à ses concurrents, locaux ou internationaux.

M. Fitzgibbon a expliqué que l’installation Techport du gouvernement d’Australie du Sud permettait à plusieurs compagnies basées en Australie de construire les sous-marins, seules ou en partenariat avec des compagnies internationales.

Référence :

The Australian (Australie)