Dès l’entrée du Centre de coordination pour la lutte antidrogue en Méditerranée (Ceclad), au sein de la base navale de Toulon, de grandes cartes évoquent l’ambition des locataires - policiers, douaniers ou militaires venus de quinze pays. Ces planisphères tracent les routes internationales de la drogue et font de Toulon un poste avancé de la lutte contre les narcotrafiquants en Méditerranée.

L’article est disponible sur le site du journal.

Référence :

Var Matin